Breaking News                 Latest News            Usa News                 Latest News

7 Factors to Consider Before Applying into Any University
Ce rassemblement a eu lieu dans le calme ce samedi après-midi dans l039;Essonne, d039;où il était originaire. Le jeune homme est décédé la semaine dernière après une course-poursuite mortelle avec un policier dans Paris.

Une marche blanche pour rendre hommage à Romain, tué par un policier

Ce rassemblement a eu lieu dans le calme ce samedi après-midi dans l039;Essonne, d039;où il était originaire. Le jeune homme est décédé la semaine dernière après une course-poursuite mortelle avec un policier dans Paris.

Une marche blanche pour rendre hommage à Romain, tué par un policier

Dix jours après la mort de Romain, un jeune automobiliste tué à Paris par un policier à la mi-août lors d'une course-poursuite, une marche blanche a eu lieu ce samedi après-midi pour lui rendre hommage. Rendez-vous était donné à 14H00 par ses proches à Vigneux-sur-Seine dans l'Essonne. Sur Twitter, des photos montraient un rassemblement de plusieurs dizaines de personnes, marchant derrière une grande banderole «à la mémoire de Romain». La marche s'est achevée dans le calme vers 16H00 à Draveil, d'où la victime était originaire, devant le cimetière communal, selon France Bleu Paris.

«La marche blanche marque la détermination pour la famille de connaître la vérité dans cette malheureuse et très triste affaire», a commenté Me Olivier Lambert, l'avocat des parents de la victime au micro d'Europe 1 samedi. «La famille ne lâchera rien et elle va se battre avec les armes légales, pour que l'on sache précisément ce qui est arrivé à Romain et si les actes du policier étaient légaux, proportionnés. La famille pense que ce n'est pas le cas mais c'est à la justice de trancher.»

«Légitime défense», argue l'avocat du policier

Selon les premiers éléments de l'enquête, Romain, déjà connu pour des délits routiers qui lui avaient valu une annulation de permis, conduisait une voiture avec un défaut d'éclairage et avait pris la fuite après avoir refusé de se soumettre à un contrôle de police dans le centre de la capitale. Le policier, âgé de 23 ans, était aussitôt monté à l'arrière du scooter d'un particulier passant par là et avait pris en chasse le conducteur de la voiture, qui s'était retrouvé bloqué près de deux kilomètres plus loin. Le policier l'aurait alors sommé de descendre mais le jeune homme aurait fait marche arrière et percuté le scooter. Le fonctionnaire aurait tiré un coup de feu, blessant mortellement l'automobiliste au thorax.

Une information judiciaire a été ouverte et le policier a été mis en examen pour «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l'autorité publique». Le fonctionnaire a également été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'exercer sa fonction et de détenir ou porter une arme. Dans la foulée, Me Laurent-Franck Lienard, habitué de ses dossiers, a défendu son client sur France Info en arguant que le tir avait eu lieu «dans le cadre de la légitime défense». «Il a appliqué un tir dans le bras du conducteur. Hélas, la balle a traversé le bras. Le jeune homme a été tué d'une balle dans le thorax», a déclaré l'avocat, assurant que le policier avait même «sauvé des vies».

Colère de la famille

Le conseil du policier a également expliqué que son client était monté sur un scooter «pour relever la plaque d'immatriculation de la voiture». «Son but, ce n'est pas d'arrêter tout seul la voiture. Une fois qu'il s'approche de la voiture, il s'aperçoit que le conducteur manque d'écraser des passants et décide de l'arrêter», ajoute Me Lienard. Très vite, les policiers du syndicat Alliance ont apporté leur soutien à leur collègue en lançant une cagnotte et en organisant un rassemblement lundi à Paris.

De son côté, la famille de Romain a déposé plainte auprès de l'inspection générale de la police nationale (IGPN) pour homicide volontaire. Au lendemain du drame, elle avait confié sa détresse et sa colère auprès du Parisien . «Nous avons une haine sans nom», avait lâché le père de la victime, persuadé que les faits auraient pu se dérouler autrement. «À plusieurs reprises ce policier s'est retrouvé à hauteur de la voiture. Il aurait pu relever la plaque d'immatriculation et venir le chercher à la maison».

Publish Date : 26 Ağustos 2018 Pazar 12:10

Breaking News Headlines

How Blockchain Is Changing Social Media
How Blockchain Is Changing Social Media
Signs that You Could be a Snowboarding Instructor
Signs that You Could be a Snowboarding Instructor
4 Tips to Get the Perfect Romantic Gift for Your Partner
4 Tips to Get the Perfect Romantic Gift for Your Partner
7 exciting benefits of Cryptocurrency
7 exciting benefits of Cryptocurrency
This woman chastises Apple and Google billions of dollars – we Have a large desk
This woman chastises Apple and Google billions of dollars – we Have a large desk
Health Stocks Yielding Healthy Dividends
Health Stocks Yielding Healthy Dividends
Who wield the gavel on Dani Mateo
Who wield the gavel on Dani Mateo
Stopped a narco with 450 kilos of hashish in the car after an accident in Malaga
Stopped a narco with 450 kilos of hashish in the car after an accident in Malaga
The PP accused the PNV of to manufacture an atomic bomb with the new Statute agreed with Bildu
The PP accused the PNV of to manufacture an atomic bomb with the new Statute agreed with Bildu
The associations of students of 26 universities unite to challenge the monarchy
The associations of students of 26 universities unite to challenge the monarchy
The EU is betting on a supercomputer that anticipates natural disasters
The EU is betting on a supercomputer that anticipates natural disasters
The otp requests that are not supported the challenge against Marchena for the ‘whatsapp’ of Cosidó
The otp requests that are not supported the challenge against Marchena for the ‘whatsapp’ of Cosidó
Pages
NEWS ARCHIVES